Le test de Metal Gear Rising : Revengeance

Metal Gear Rising : Revengeance a connu un développement chaotique, d’abord entre les mains de Kojima Productions, le projet était sur le point d’être annulé lorsque PlatinumGames est venu en renfort. Les créateurs de Bayonetta et Vanquish ont ils su redresser la barre et nous sortir un bon jeu ? Réponse en dessous.

MGR test 02

Metal Gear Rising est un Beat’em all, ce type de jeu où il vous faut castagner tout ce qui est sur votre passage, celui ci ne déroge pas à la règle. Vous trouverez tout au long de votre aventure des tas d’ennemis de plus en plus coriaces, allant des pauvres soldats qu’il vous sera possible de tuer en quelques coups jusqu’au boss qui vous demandera de garder votre calme. Tout comme un bon BTA tel que Devil May Cry, la difficulté est au rendez vous. Rien que le mode normal vous donnera du fil à retordre à certains moments. Les améliorations d’armure et d’arme seront vraiment très appréciables ainsi que l’utilisation de rations !

MGR test 03

L’histoire est assez simple, à la suite de l’assassinat du premier ministre africain, il vous faudra stopper une menace grandissante. Vous serez confronté à une équipe se cyborgs mercenaires qui fera tout pour vous empêcher de mener à bien votre mission. On se laisse guider par le scénario qui essaie de reprendre un peu les thématiques des Metal Gear Solid. On regrettera tout de même un manque de linéarité entre les passages, beaucoup d’éléments ne sont pas expliqués entre les missions et on se demandera souvent que faisons nous ici ou pourquoi ce personnage est-il encore vivant ? Le jeu zappe beaucoup de choses, c’est dans les conversations codec facultatives et très nombreuses que vous pourrez trouver tous les éléments de réponse.

MGR test 06

Quoi qu’il en soit ce n’est pas vraiment dans le scénario que ce jeu tient sa force mais plutôt dans son gameplay extrêmement jouissif. Pas besoin d’être un expert de la manette pour enchaîner ses ennemis et les découper en petits morceaux, même si des combos peuvent être maîtrisés, la plupart du temps vous ne toucherez qu’au bouton d’attaque en appuyant dessus comme un malade, lorsque votre ennemi sera assez affaibli vous pourrez utiliser le mode Katana qui vous permettra d’effectuer un Zan-Datsu, couper votre adversaire pour lui retirer sa cellule d’énergie afin de récupérer vie et carburant pour ce fameux mode. Les ennemis sont tous différents les uns des autres et vous demanderont chacun une attention particulière, mention spéciale aux boss du jeu vraiment réussis et plaisants à combattre ! Le tout est animé de bien belle manière et sans aucune baisse de framerate, le jeu est extrêmement fluide. Quelle sensation de puissante de pouvoir arracher la colonne vertébrale de son adversaire !

MGR test 04

Le jeu est assez beau, reprend l’aspect de MGS4, certes ce n’est pas une révolution technique mais c’est assez agréable à l’oeil, c’est surtout les effets lors des attaques qui sont splendides visuellement ! Quant à la musique peut être qu’elle ne plaira pas à tout le monde mais renforce grandement le côté jouissif des combats. Point fâcheux la durée de vie, ce n’est pas forcément au niveau de la durée de jeu qui vous demandera une bonne après midi mais plutôt sur la variété des niveaux, rien à dire pour le début de l’aventure, c’est essentiellement vers la fin où les niveaux ne sont plus qu’une succession de Boss, entrecoupés de vagues passages où il faut aller de A à B ! Heureusement que le jeu propose une forte rejouabilité, des missions bonus et quelques petites choses à débloquer.

MGR test 05

En conclusion, Metal Gear Rising : Revengeance est un excellent Beat’em All pour tous mais qui demandera tout de même de bien s’accrocher dans les niveaux de difficulté supérieurs. Il brille par son gameplay jouissif et sa mise en scène percutante et sanglante. On regrettera une durée de vie faiblarde et très peu de diversité dans les niveaux mais la rejouabilité est au rendez vous puisque c’est un jeu de scoring où il vous faudra avoir les meilleures notes. Le gros point noir est encore une fois les DLC à foison mais particulièrement le Ninja Cyborg et sa Fox Blade qui auraient dû être inclus directement dans le jeu tant leur utilisation semble obligatoire à un certain niveau du jeu, le katana de Gray Fox vous permet de découper tous les ennemis sans avoir à les affaiblir, en le proposant en DLC, cela ressemble beaucoup à du Pay to Play, ceux qui auront de l’argent auront plus de facilité à finir le mode difficile… (Je rappelle que le code pour télécharger le personnage et son épée est quand même inclus dans les premières versions du jeu).

Une réflexion sur “ Le test de Metal Gear Rising : Revengeance ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s