Archives du mot-clé disney

STAR WARS Le Réveil de la Force en Blu-ray Steelbook

Il y a quelques jours, STAR WARS Le Réveil de la Force faisait son grand retour en Blu-ray, une sortie événement entre joie et déception.

Lire la suite STAR WARS Le Réveil de la Force en Blu-ray Steelbook

Mon avis express sur STAR WARS : Le Réveil de la Force

J.J. Abrams signe avec Le Réveil de la Force un excellent film mais peut être pas un excellent STAR WARS, faute à un manque flagrant d’originalité. On se croirait tout simplement face à l’épisode IV tant le cheminement se révèle identique, heureusement que le scénario nous réserve quelques petites surprises sympathiques, et ce malgré quelques éléments assez gros et que l’on voit venir à 10 kilomètres. Au niveau de la musique c’est un peu pareil, John Williams accompagne chaque scène avec justesse mais aucun thème ne vient transcender le film, ce qui est bien dommage quand on connait le compositeur. Lire la suite Mon avis express sur STAR WARS : Le Réveil de la Force

[Arrivage] Avengers L’Ere d’Ultron en Blu-ray Steelbook

Comme à son habitude Disney nous propose un steelbook international, exclusif à l’enseigne Fnac en France pour le dernier film des studios Marvel.
Lire la suite [Arrivage] Avengers L’Ere d’Ultron en Blu-ray Steelbook

Mon avis sur Avengers : L’Ère D’Ultron

Avengers : L’Ère D’Ultron de Joss Whedon avait fort à faire après la réussite du premier volet et la sortie des films de la phase 2 de l’Univers Cinématographique Marvel. Avengers premier du nom avait tout du projet casse gueule mais le réalisateur avait réussi à nous présenter cette équipe de super héros et à donner au tout un semblant de cohérence alors qu’il y avait déjà derrière 5 autres films nous présentant les principaux protagonistes. Avec maintenant pas moins de 10 films que vaut cet Avengers : L’Ère D’Ultron et qu’en est il de cet univers étendu au cinéma ? Mieux vaut avoir vu le film avant de lire la suite de cet avis. Lire la suite Mon avis sur Avengers : L’Ère D’Ultron

[Vieil Arrivage] Les Gardiens de la Galaxie en Blu-ray Steelbook

Alors d’habitude Disney nous proposerait un steelbook assez horrible sans aucun titre et avec des têtes partout, mais comme ce sont Les Gardiens de la Galaxie, ça passe ! La classe jusqu’au bout ces gars là ! Lire la suite [Vieil Arrivage] Les Gardiens de la Galaxie en Blu-ray Steelbook

Mon avis sur Les Gardiens de la Galaxie

Les Gardiens de la Galaxie, je vous avouerai que je ne savais absolument pas de quoi il s’agissait avant que je n’entende parler du projet cinématographique. De même du réalisateur James Gunn que je ne connaissais pas et dont je n’avais vu aucun film. Le projet me semblait donc très flou mais prenait de plus en plus d’importance au fil des mois chez les fans du comic book comme chez les adeptes du metteur en scène. Quant à moi, passionné de films de super-héros mais surtout de l’univers cinématographique développé par les studios Marvel ces dernières années, j’étais de plus en plus curieux de découvrir cette nouvelle adaptation. Lire la suite Mon avis sur Les Gardiens de la Galaxie

Mon avis express sur Thor : Le Monde des Ténèbres de Alan Taylor

Thor Le Monde des Ténèbres

C’est au tour du dieu d’Asgard de revenir dans les salles obscures pour la phase 2 des films Marvel visant a préparer l’arrivée du nouveau Avengers, mais que vaut ce nouveau film ? Le premier n’avait pas eu le succès mérité, je pensais que le second allait être décevant après des rumeurs de projections tests désastreuses mais il n’en est rien. Thor 2 est un film très sympathique malgré ses quelques défauts comme son intrigue un peu brouillon et quelques personnages creux, le personnage de Jane Foster ne sert pas à grand chose. Thor : Le Monde des Ténèbres s’inscrit bien dans la continuité des précédents films Marvel avec quelques parallèles avec les autres super-héros. On retiendra des effets visuels spectaculaires et un combat de fin assez original. Rien à dire sur la musique de Brian Tyler, le même compositeur que pour Iron Man 3, serait ce le nouveau compositeur des films Marvel ? Cependant j’avouerai que ma préférence reste pour le premier épisode qui se passait en majeure partie sur Terre et qui avait quelque chose de plus amusant. Restez bien après le générique de fin, il y a une deuxième scène secrète qui pour le coup est totalement en rapport avec l’histoire du film, alors pourquoi l’avoir mis à la fin du générique justement ?

Note 3/5

Mon avis sur La Reine des Neiges de Disney

La Reine des Neiges à ne pas confondre avec La Princesse des Glaces ^^ est le 53ème film d’animation des studios Disney, il est inspiré du conte de Hans Christian Andersen publié en 1844. Le film raconte l’histoire de deux sœurs, Elsa, reine d’Arendale qui détient d’étranges pouvoirs depuis sa naissance et qui se retrouvera obligée de fuir son royaume pour éviter de blesser sa sœur Anna. Cette dernière partira à la recherche de l’exilée et découvrira de nombreux personnages.

Frozen (3)

Grand fan de Raiponce pour ses personnages, sa bonne humeur et ses chansons. Je ne savais pas à quoi m’attendre de ce film jusqu’à ces dernières semaines notamment grâce aux nombreuses critiques élogieuses. Il faut dire que Raiponce avait placé la barre très haute et était devenu un classique dès sa sortie ! Et ce n’est pas l’ambiance de Noël ou la présence de Dany Boon qui me donnaient l’envie de découvrir le film, mais plutôt la promesse d’avoir un Disney comme dans mon enfance. Il faut le dire tout de suite, même si le film n’égale pas Raiponce à mon avis, La Reine des Neiges est bien un Disney comme on est en droit d’attendre et relève considérablement le niveau après un Les Mondes de Ralph assez moyen.

Frozen (2)

Saluons avant tout l’ensemble du casting français qui fait du très bon boulot et notamment Dany Boon qui sonne comme la seule voix possible pour le bonhomme de neige Olaf. Toutes ses apparitions sont à mourir de rire. Les chansons sont nombreuses et 2 ou 3 titres vous resteront en tête longtemps après la sortie de la salle. Quant à l’animation, rien à dire, tout est parfait et plus fin que les dernières productions Disney. Le scénario réserve de petites surprises mais reste relativement conventionnel, il parlera aux petits comme aux grands.

Frozen (1)

La Reine des Neiges s’inscrit donc dans la continuité des œuvres Disney est fait véritablement office de film familiale de fin d’année. Même s’il est toujours difficile de rivaliser avec des chefs d’œuvres comme Le Roi Lion ou La Belle et la Bête, ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de découvrir  une production de ce niveau, je vous conseille donc fortement de vous rendre dans le cinéma le plus proche de chez vous !

Note Jeune & Jolie

Mon avis sur Dragons de Dean DeBlois et Chris Sanders

Il m’arrive assez peu souvent de regarder des films d’animations, il y a bien sur les incontournables de l’âge d’or Disney que j’ai vu des dizaines de fois tels que La Belle et la Bête ou Le Roi Lion que je pourrai encore revoir inlassablement, j’affectionne également la série des Toy Story ou plus récemment Raiponce qui m’a replongé dans la magie de mon enfance. Mais je ne suis finalement pas un grand adepte de ce genre de films, Le Monde de Nemo ou Monstres et Cie ne m’ont pas intéressé plus que cela, et je ne connais rien de ce qui est étranger à Disney. Oubliez donc Shrek, Madagascar et autres, je ne les ai jamais vus… Pourtant Dragons, une production DreamWorks a fait assez de bruit pour arriver jusqu’à mes oreilles, les retours étaient très positifs et le succès au rendez vous. Il était temps, après 3 ans de retard comme à mon habitude, de poser mes yeux sur cette œuvre et de vous faire part de mon verdict.

Dragons DreamWorks 01

Dragons est un film d’animation américain en images de synthèse, réalisé par Dean DeBlois et Chris Sanders. Il est inspiré du roman pour enfant de Cressida Cowell publié en 2003 et traduit en français en 2005 sous le titre « Comment dresser votre dragon« . L’histoire se situe sur l’île de Berk, où vivent des Vikings. Sur cette île, les principales activités sont : la chasse, la pêche, les couchers de soleil, mais surtout… les combats contre les dragons. En effet, ceux-ci viennent régulièrement piller le village. Harold est le fils du chef des Vikings, Stoïck, mais il n’a ni la carrure ni la façon de penser d’un vrai Viking, au grand désespoir de son père. Il s’apparente plus à un inventeur. Lors d’une attaque, Harold se décide à capturer un dragon à l’aide d’une de ses machines, alors qu’il s’apprête à lui donner la mort, le jeune Viking n’en trouve pas la force et libère ce monstre incompris.

Dragons DreamWorks 02

Dès le départ nous avons le droit à un aperçu des personnages et de leur vie sur l’île suivi d’une grande attaque de dragons. La scène nous plonge directement dans l’action et est accompagnée de musiques en parfait accord avec les images, comme pour tout le reste du film. En effet, rien de mieux qu’une bande originale de cette qualité pour que le visionnage soit un réel plaisir. L’aspect visuel est très intéressant, les personnages comme les créatures ont leur design qui leur est propre, les Vikings ont un design qui me fait beaucoup penser à ce qui s’était fait dans Rebelle et qui confère justement au film cet aspect guerrier très intéressant. Quant aux créatures, leur look singulier et loufoque nous laisse difficilement croire que ces créatures soient des mangeurs d’hommes et c’est bien là la réussite. Le tout est vraiment très beau et nous gratifiera de superbes scènes aux décors merveilleux. Les personnages manquent peut être de charisme, mais sont finalement assez attachants, surtout Krokmou, le dragon de Harold. Les doublages sont plutôt bons, il est vrai que la voix de Titeuf pour le personnage principal agace un peu, mais son père est doublé par la voix française de Russell Crowe et de La Bête, la classe quoi ^^.

Dragons DreamWorks 05

Le film ne souffre d’aucun temps mort, l’histoire prend tout autant d’importance que l’action, on retrouve un héros tête brulé comme à la grande tradition des Disney tels que Aladdin ou Le Roi Lion, Harold véritable handicapé social va peu à peu monter les échelons et devenir un jeune homme respecté de tous, les scènes de l’apprentissage avec Krokmou et celles dans l’arène sont très bien amenées et donnent encore plus d’importance à l’histoire. Les scènes d’action comme je l’ai dit plus haut ne sont pas en reste et rivalisent avec d’autres superproductions animées. Le combat de fin est énorme, certains passages me rappellent également Avatar, ce qui est loin d’être une mauvaise chose ! ^^.

Dragons DreamWorks 03

En conclusion, ce fut une très bonne surprise que de découvrir cette œuvre signée DreamWorks Animation. Dragons s’élève au niveau des superproductions Pixar et ne manque pas de qualités. Histoire, aspect visuel, musiques, tout est parfaitement en accord pour nous divertir tout au long des 1h30 du film. Un second volet est en préparation et sortira en juillet 2014, je réserve déjà mon ticket.

Note Dragons

Instant souvenirs et au revoir LucasArts

LucasArts - DisneyJe ne l’apprend à personne mais il y a quelques semaines, Disney avait racheté la LucasFilm Company et un peu tout ce qui l’entourait, notamment les droits sur la saga Star Wars. On a apprit il y a quelques jours la fermeture du studio LucasArts, responsable de beaucoup de merveilles vidéoludiques dans les années 90. Tout le monde aura au moins joué une fois à un jeu de cet éditeur, prenons au hasard des jeux comme Maniac Mansion, Indiana Jones et le Mystère de l’Atlantide, Loom, Monkey Island, Star Wars Racer, Star Wars Battlefront, ou plus facilement tous les jeux de la franchise…

LucasArts - LucasArtsComme dit précédemment LucasArts était il y a quelques années l’un des développeurs et éditeurs de jeux vidéo les plus respectés du milieu pour une infinité de titres phares dont les joueurs de cette époque doivent garder de grands souvenirs. En effet si j’écris aujourd’hui cet article c’est parce que j’ai pu redécouvrir certains de ces jeux par le biais d’une émission rétro Gamekult, des jeux qui m’avaient marqué mais que le temps avait effacé petit à petit de ma mémoire. C’est donc le cas de Day of the Tentacle et Indiana Jones et le Mystère de l’Atlantide qui pour moi étaient de vraies révolutions à l’époque.

LucasArts - SW Racer

STAR WARS Episode I : Racer sorti sur PC, Nintendo 64 et Dreamcast

Je n’étais pas un grand joueur, je n’ai réussi à finir mes jeux qu’à partir de la génération 3D, avec sans doute Super Mario 64. C’était donc pareil pour ces deux jeux dont l’un nécessitait d’avoir la notice pour entrer un code de validation… En effet Indiana Jones se lançait seulement si on entrait la bonne réponse dans le jeu, cette réponse se trouvait dans la notice que j’avais en photocopiée. Malheureusement un autre code était demandé à un niveau avancé du jeu et je n’ai jamais pu le rentrer vu que cette notice avait été mal photocopiée ! Ce n’est pas bien de pirater !!!

LucasArts - Day of the TentacleCes deux titres étaient des Point & Click en 2D, des jeux où il fallait rechercher des indices ou des objets pour ensuite s’en servir dans des situations précises, le principe même du Point & Click permettait de se déplacer où bon il me semblait, en cela ces jeux étaient révolutionnaires pour moi. Mais également, l’interaction avec les personnages et les choix que l’on pouvait faire qui influençaient le déroulement de la scène me laissait croire que tout était possible. Avec mes yeux d’enfant je voyais ces jeux comme des petites merveilles, aujourd’hui je me rend comte que je n’ai pas été le seul à avoir été émerveillé par ces titres.

LucasArts - Day of the Tentacle 2Day of the Tentacle aussi appelé Maniac Mansion II permettait au joueur d’incarner Bernard Bernoulli et ses amis Hoagie et Laverne dans leur quête pour empêcher le démoniaque Tentacule Pourpre de dominer le monde. Pour cela, le joueur devait résoudre des puzzles et voyager dans le temps pour explorer différentes périodes de l’histoire. L’équipe de développement du jeu a été dirigée par Dave Grossman et Tim Schafer, deux des développeurs de The Secret of Monkey Island et Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge. Ils décidèrent de ne reprendre qu’une quantité limitée des éléments du premier épisode de la série, supprimant notamment la possibilité de sélectionner un personnage pour simplifier le développement. Le jeu s’inspire notamment des cartoons de Chuck Jones et de l’histoire des États-Unis. Day of the Tentacle est le huitième jeu développé par LucasArts à utiliser le moteur SCUMM et le premier jeu de la société à utiliser des voix interprétées par des acteurs. À sa sortie, il fut très bien accueilli par les critiques qui mettaient en avant le style cartoon de ses graphismes et ses éléments comiques. Day of the Tentacle est considéré aujourd’hui comme une des références du genre et apparaît régulièrement dans les listes des meilleurs jeux, même des années après sa sortie.

Je me rappelle de la beauté de ce jeu qui n’a en fait pas vraiment vieilli et de son univers loufoque. C’est aussi l’ambiance qui reste dans ma mémoire, avec ce manoir et ses occupants tous plus fous que les autres. Dans mes lointains souvenirs il était possible de jouer à un jeu dans ce jeu et de découvrir de nouvelles choses. Je l’ai par ailleurs téléchargé pour y rejouer, il est très simple de nos jours d’y jouer sur nos PC ou tablettes, et je vous le conseille fortement, ce jeu pourrait bénéficier d’un remake, en gardant ce qui faisait son charme, je suis sur que ce serait un excellent titre.

LucasArts - IndyIndiana Jones et le Mystère de l’Atlantide quant à lui pouvait être désigné facilement comme la vraie suite de la trilogie de films tant par ses qualités de jeu que par son scénario. Le jeu a pour personnage principal le héros bien connu de la série de films. Toutefois, il se base sur une histoire originale, qui consiste en une course entre Jones et les Nazis pour trouver le mythique continent perdu de l’Atlantide, qui peut contenir une technologie vitale pour le futur du monde. L’intrigue de l’aventure est fort sophistiquée, basée sur les écrits de Platon. Indy visite des lieux importants pour les étudiants du mythe de l’Atlantide, tels qu’une pyramide maya, les Açores, l’archipel de Santorin et la Crète. Le scénario combine astucieusement de nombreuses théories existant au sujet de l’Atlantide, même si dans les faits elles sont en réalité indépendantes et ne se recoupent pas nécessairement. À la fin, l’Atlantide est découverte au fond de la Mer Égée. Comme prévu, elle est déserte et en ruines, mais ses vestiges remarquablement bien conservés révèlent une technologie futuriste basée sur la fameuse pierre de l’Atlantide : l’ orichalque.

LucasArts - Indy 2C’est vraiment avec ce jeu que j’ai découvert le plaisir de jouer à un Point & Click et qui me donnait la sensation d’un monde ouvert où tout était possible, oui oui, on est loin d’un GTA ou jeu de Bioware, mais à cette époque mes seuls jeux étaient Super Mario Bros et Duck Hunt sur NES. Vous pouvez imaginer la différence !

Bien que je n’ai vraiment connu que ces deux jeux, il en existe une infinité qui ont marqué les esprits et qui pourraient encore plaire aux joueurs d’aujourd’hui. Je vous conseille fortement de vous y essayer, petit indice, téléchargez ScummVM ou cherchez sur la plateforme Steam, certains titres ont fait leur apparition pour quelques euros. N’hésitez pas vous aussi à me dire si vous avez des souvenirs de cette époque LucasArts dans les commentaires et me dire quels jeux ont marqués votre âme de joueur. Je finirai avec un « au revoir » LucasArts et j’espère que Disney saura poursuivre l’oeuvre de ce studio avec les prochains jeux Star Wars !

Les résumés des jeux sont tirés de Wikipédia et L’Express