Archives du mot-clé terminator

[MàJ] Looper en Blu-ray : 25 ans et un cadeau inattendu + Avis

Je me sens d’un seul coup bien vieux, 25 ans et déjà un quart de siècle, me reste plus qu’un seul quart pour profiter de ma vie ! (cf : Norman a 25 ans). L’événement a été l’occasion de passer une très bonne soirée entre amis avec un bon resto et une partie de bowling bien serrée mais que j’ai néanmoins gagné ! Ce fut également l’occasion de recevoir un petit cadeau inattendu et qui m’a fait extrêmement plaisir tant je voulais voir ce film au plus vite. Il s’agit du Blu-ray de Looper en édition Steelbook avec une vignette 3D  lenticulaire, et excellente idée d’avoir fait celle ci aimantée ! Une édition extrêmement classe, avec une piste française en DTS-HD 5.1, comme quoi M6 fait mieux les choses que Warner, scandale !!!!!!!

Looper 01

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les « Loopers ») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

Ce film fut l’événement du cinéma de science fiction ces derniers mois, repoussant les limites du genre grâce aux talents du réalisateurs Rian Johnson, qui livre un thriller d’anticipation passionnant plein de suspense. Et ce n’est pas moi qui le dit, je ne l’ai pas encore vu… Mais la critique est quasi unanime, mes proches ont également adoré ce film, d’où le fait de me l’avoir offert. Cela renforce encore plus mon envie de le voir, si ce n’est pas ce soir, je le regarderai dans les jours qui viennent et reviendrai peut être ici en parler un peu plus. Je vous laisse avec le contenu de cette édition qui mérite sans aucun doute son achat !

Édition en boîtier SteelBook avec visuel lenticulaire (effet relief)

Contient :

– le Blu-ray du film
– le DVD du film
– Copie digitale offerte (jusqu’au 30/09/2013)

Interview de Rian Johnson (Masterclass parisienne)
« La boucle est bouclée »
Making of
22 scènes coupées
« Les voyages dans le temps »
Commentaires audio de Rian Johnson, Joseph Gordon-Levitt et Emily Blunt
La bande-annonce alternative

[MàJ du 21/04/2013]

J’ai enfin regardé Looper hier soir, j’ai trouvé ce film excellent sur beaucoup de points, on sent les nombreuses inspirations du réalisateur dont Terminator en grande partie mais Rian Johnson avoue avoir puisé dans la culture manga et notamment dans Akira et Dōmu de Katsuhiro Ōtomo dont il est fan. Il y avait longtemps que l’on n’avait pas eu un film de science fiction de ce style, avec un minimum d’originalité et de réflexion.  Le thème du voyage dans le temps est un thème passionnant au cinéma lorsque celui-ci est bien traité, ici malgré de nombreuses incohérences comme toujours avec le sujet on est captivé par l’idée que les deux versions d’une même personne se rencontrent et se confrontent.

Bruce Willis et Joseph Gordon-Levitt sont deux excellents acteurs, jouant le même personnage et on y croirait presque grâce à leurs mimiques et au maquillage, mais était ce vraiment obligé toutes ces prothèses sur Joseph ? On ne le reconnait presque plus ! Ce qui est fascinant là dedans, c’est leur place dans l’histoire, l’un est arrogant, ne pense qu’à l’argent et lui reste encore toute sa vie à vivre, l’autre a bien vécu, s’est assagi et veut retrouver ce qu’il a perdu. On aura tout de suite de la sympathie pour l’un des deux personnages, pourtant leur aventure va les transformer et celui qu’on aimait au départ ne sera plus forcément le bon de l’histoire.

Certaines scènes sont vraiment bien trouvées et presque choquantes, notamment celle où un looper du futur découvre les effets de l’amputation sur son double du présent. Ouch !!!! Je n’ai pas trouvé le film particulièrement difficile à comprendre, il y avait juste à faire attention à la chronologie de deux scènes en particulier SPOILER Dans le film on voit une première scène où le Joe du présent laisse partir le Joe du Futur, puis se retrouve poursuivit par la Mafia. Dans la scène suivante le Joe du présent abat le Joe du futur et part vivre sa vie en Chine. Ces deux scènes sont dans l’ordre inverse, Bruce Willis se fait d’abord tuer, pour que Joseph Gordon-Levitt vive sa vie, et en vieillissant, décide de revenir dans le passé pour changer les choses. SPOILER. Le reste du film ne pose aucun problème, il faut juste ne pas se poser trop de questions pour ne pas s’apercevoir des incohérences. Looper n’est au final ni un énorme Blockbuster ni un grand film d’action, mais c’est un film dont on se souviendra et qui se reverra avec plaisir tant l’histoire et les acteurs sont bons. Un coup de cœur, je regretterai cependant un manque total d’équilibre entre les voix et le reste de la bande son sur le Blu-ray, j’ai du jongler avec la télécommande pour comprendre les dialogues et ne pas m’exploser les oreilles lors des scènes d’action ! Dommage…

Note Looper

Le Dernier Rempart – Mon avis sur le dernier Schwarzenegger

C’est le film que je suis allé voir sans que ce soit prévu, il fallait en choisir un, et Schwarzenegger, au même moment faisait son retour au cinéma. C’était donc très tentant d’aller voir ce que valait ce nouveau film. Le Dernier Rempart, dernier film du réalisateur sud-coréen Kim Jee-woon, signe donc le retour de Arnold Schwarzenegger dans un rôle principal.

L’histoire est simple, un grand trafiquant de drogue sur le point de se rendre dans le couloir de la mort, arrive à s’échapper des mains du FBI et essaie par dessus tout de traverser la frontière. Sur son chemin il rencontrera le shérif d’une petite ville qui sera avec son équipe, le dernier espoir pour rattraper ce criminel en fuite… Donc rien de bien original si ce n’est que ce fameux shérif n’est autre que le grand Arnold Schwarzenegger ! Et tout ce qu’on peut dire c’est que Arnie est bien décidé à ne pas laisser passer ce trafiquant de drogue !

Ce n’est peut être pas le retour fracassant de l’un de nos acteurs préférés qui nous avez habitué à mieux (pour moi son grand retour a déjà eu lieu et c’est dans Expendables 2 que ça se passe), mais le film est assez bien pour nous faire passer un très bon moment. Le problème peut être à une première partie mollassone avec un criminel peu charismatique et des dialogues lourdingues. Pourtant chaque scène avec notre Schwarzie international nous donne le frisson, même lorsque celui ci ne fait que lire le journal en pantoufle, je veux dire par là que Arnold Scharzenegger n’a rien perdu de ce qui faisait de lui le grand acteur d’il y a quelques années. Et c’est encore plus vrai dans la seconde partie du film qui est vraiment excellente, entre action bien bourrine et rythmée (avec de vrai bains de sang par moment) et humour décoiffant (toute la salle était morte de rire). Cette deuxième partie nous offre du grand spectacle avec des combats qui m’ont rappelé certains films d’action asiatiques avec pourtant une ambiance de western. Arnold est vieux et ça se voit, malgré cela, il arrive à foutre la branlée à tous ceux qui se dressent sur son chemin pour notre plus grand plaisir !

Le problème principal est que ce film n’aurait pas du jouer sur deux registres, il y a un décalage entre la première partie assez sérieuse et la deuxième qui nous offre rien de moins que du fun en barre, la totalité du film aurait du jouer sur le ton de l’humour. Malgré cela Le Dernier Rempart reste un film avec des qualités évidentes comme par exemple l’équipe du shérif que j’ai trouvé fun et touchante, surtout le policier mexicain ! Mais également pour son déferlement de violence et de grosse artillerie. Même si ce n’est pas le film du siècle c’est un film que je conseille à tout fan du Terminator ou de film d’action bien sanglant.

Note The Last Stand

Titre original : The Last Stand
Réalisateur : Kim Jee-woon
Scénario : Jeffrey Nachmanoff et George Nolfi d’après un sujet d’Andrew Knauer
Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Forest Whitaker, Eduardo Noriega, Peter Stormare, Rodrigo Santoro, Jaimie Alexander, Zach Gilford, Johnny Knoxville, Genesis Rodriguez
Musique : Mowg
Budget : 30 000 000 de dollars américains
Pays d’origine : États-Unis
Langue originale : Anglais
Format : couleur – 1,85:1 – 35 mm
Genre : action, policier
Durée : 107 minutes

Un aperçu rapide de mes cadeaux de noël

CadeauxEt voilà noël c’est déjà terminé, comme on le dit tout le temps y’a plus qu’à attendre l’année prochaine. J’espère que tout s’est très bien passé pour vous, en tout cas pour moi c’était un très bon noël et j’ai encore été gâté en cadeaux. En voilà un petit aperçu juste au dessus, je vous ferai des déballages complets pour chaque cadeau dans des prochains articles. Vous pouvez rajouter à ce que vous voyez Cloclo en Blu-Ray et la BD du Dark Knight Returns qui sont respectivement des cadeaux de dernière minute et un que je me fais à moi même. Vous aussi n’hésitez pas à dire ce que vous avez eu par le biais des commentaires. Je commence tout de suite avec le premier cadeau, ce sera Super Mario Galaxy 2 et c’est dans l’article qui suit. Bonne lecture !