Archives du mot-clé lucasfilm

[Arrivage] Indiana Jones : la saga en steelbooks

J’avais pré-commandé il y a quelques semaines les steelbooks exclusifs à l’enseigne Zavvi de la saga Indiana Jones. Ces films en boîtiers métalliques ont vite été en rupture de stock puisqu’ils étaient prévus depuis déjà plus d’un an sans jamais que nous ayons de nouvelles informations. Mais ça y est ils sont enfin tous arrivés jusqu’à chez moi. Voici un rapide aperçu de ces éditions tant convoitées. Lire la suite [Arrivage] Indiana Jones : la saga en steelbooks

Instant souvenirs et au revoir LucasArts

LucasArts - DisneyJe ne l’apprend à personne mais il y a quelques semaines, Disney avait racheté la LucasFilm Company et un peu tout ce qui l’entourait, notamment les droits sur la saga Star Wars. On a apprit il y a quelques jours la fermeture du studio LucasArts, responsable de beaucoup de merveilles vidéoludiques dans les années 90. Tout le monde aura au moins joué une fois à un jeu de cet éditeur, prenons au hasard des jeux comme Maniac Mansion, Indiana Jones et le Mystère de l’Atlantide, Loom, Monkey Island, Star Wars Racer, Star Wars Battlefront, ou plus facilement tous les jeux de la franchise…

LucasArts - LucasArtsComme dit précédemment LucasArts était il y a quelques années l’un des développeurs et éditeurs de jeux vidéo les plus respectés du milieu pour une infinité de titres phares dont les joueurs de cette époque doivent garder de grands souvenirs. En effet si j’écris aujourd’hui cet article c’est parce que j’ai pu redécouvrir certains de ces jeux par le biais d’une émission rétro Gamekult, des jeux qui m’avaient marqué mais que le temps avait effacé petit à petit de ma mémoire. C’est donc le cas de Day of the Tentacle et Indiana Jones et le Mystère de l’Atlantide qui pour moi étaient de vraies révolutions à l’époque.

LucasArts - SW Racer

STAR WARS Episode I : Racer sorti sur PC, Nintendo 64 et Dreamcast

Je n’étais pas un grand joueur, je n’ai réussi à finir mes jeux qu’à partir de la génération 3D, avec sans doute Super Mario 64. C’était donc pareil pour ces deux jeux dont l’un nécessitait d’avoir la notice pour entrer un code de validation… En effet Indiana Jones se lançait seulement si on entrait la bonne réponse dans le jeu, cette réponse se trouvait dans la notice que j’avais en photocopiée. Malheureusement un autre code était demandé à un niveau avancé du jeu et je n’ai jamais pu le rentrer vu que cette notice avait été mal photocopiée ! Ce n’est pas bien de pirater !!!

LucasArts - Day of the TentacleCes deux titres étaient des Point & Click en 2D, des jeux où il fallait rechercher des indices ou des objets pour ensuite s’en servir dans des situations précises, le principe même du Point & Click permettait de se déplacer où bon il me semblait, en cela ces jeux étaient révolutionnaires pour moi. Mais également, l’interaction avec les personnages et les choix que l’on pouvait faire qui influençaient le déroulement de la scène me laissait croire que tout était possible. Avec mes yeux d’enfant je voyais ces jeux comme des petites merveilles, aujourd’hui je me rend comte que je n’ai pas été le seul à avoir été émerveillé par ces titres.

LucasArts - Day of the Tentacle 2Day of the Tentacle aussi appelé Maniac Mansion II permettait au joueur d’incarner Bernard Bernoulli et ses amis Hoagie et Laverne dans leur quête pour empêcher le démoniaque Tentacule Pourpre de dominer le monde. Pour cela, le joueur devait résoudre des puzzles et voyager dans le temps pour explorer différentes périodes de l’histoire. L’équipe de développement du jeu a été dirigée par Dave Grossman et Tim Schafer, deux des développeurs de The Secret of Monkey Island et Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge. Ils décidèrent de ne reprendre qu’une quantité limitée des éléments du premier épisode de la série, supprimant notamment la possibilité de sélectionner un personnage pour simplifier le développement. Le jeu s’inspire notamment des cartoons de Chuck Jones et de l’histoire des États-Unis. Day of the Tentacle est le huitième jeu développé par LucasArts à utiliser le moteur SCUMM et le premier jeu de la société à utiliser des voix interprétées par des acteurs. À sa sortie, il fut très bien accueilli par les critiques qui mettaient en avant le style cartoon de ses graphismes et ses éléments comiques. Day of the Tentacle est considéré aujourd’hui comme une des références du genre et apparaît régulièrement dans les listes des meilleurs jeux, même des années après sa sortie.

Je me rappelle de la beauté de ce jeu qui n’a en fait pas vraiment vieilli et de son univers loufoque. C’est aussi l’ambiance qui reste dans ma mémoire, avec ce manoir et ses occupants tous plus fous que les autres. Dans mes lointains souvenirs il était possible de jouer à un jeu dans ce jeu et de découvrir de nouvelles choses. Je l’ai par ailleurs téléchargé pour y rejouer, il est très simple de nos jours d’y jouer sur nos PC ou tablettes, et je vous le conseille fortement, ce jeu pourrait bénéficier d’un remake, en gardant ce qui faisait son charme, je suis sur que ce serait un excellent titre.

LucasArts - IndyIndiana Jones et le Mystère de l’Atlantide quant à lui pouvait être désigné facilement comme la vraie suite de la trilogie de films tant par ses qualités de jeu que par son scénario. Le jeu a pour personnage principal le héros bien connu de la série de films. Toutefois, il se base sur une histoire originale, qui consiste en une course entre Jones et les Nazis pour trouver le mythique continent perdu de l’Atlantide, qui peut contenir une technologie vitale pour le futur du monde. L’intrigue de l’aventure est fort sophistiquée, basée sur les écrits de Platon. Indy visite des lieux importants pour les étudiants du mythe de l’Atlantide, tels qu’une pyramide maya, les Açores, l’archipel de Santorin et la Crète. Le scénario combine astucieusement de nombreuses théories existant au sujet de l’Atlantide, même si dans les faits elles sont en réalité indépendantes et ne se recoupent pas nécessairement. À la fin, l’Atlantide est découverte au fond de la Mer Égée. Comme prévu, elle est déserte et en ruines, mais ses vestiges remarquablement bien conservés révèlent une technologie futuriste basée sur la fameuse pierre de l’Atlantide : l’ orichalque.

LucasArts - Indy 2C’est vraiment avec ce jeu que j’ai découvert le plaisir de jouer à un Point & Click et qui me donnait la sensation d’un monde ouvert où tout était possible, oui oui, on est loin d’un GTA ou jeu de Bioware, mais à cette époque mes seuls jeux étaient Super Mario Bros et Duck Hunt sur NES. Vous pouvez imaginer la différence !

Bien que je n’ai vraiment connu que ces deux jeux, il en existe une infinité qui ont marqué les esprits et qui pourraient encore plaire aux joueurs d’aujourd’hui. Je vous conseille fortement de vous y essayer, petit indice, téléchargez ScummVM ou cherchez sur la plateforme Steam, certains titres ont fait leur apparition pour quelques euros. N’hésitez pas vous aussi à me dire si vous avez des souvenirs de cette époque LucasArts dans les commentaires et me dire quels jeux ont marqués votre âme de joueur. Je finirai avec un « au revoir » LucasArts et j’espère que Disney saura poursuivre l’oeuvre de ce studio avec les prochains jeux Star Wars !

Les résumés des jeux sont tirés de Wikipédia et L’Express

J.J. Abrams pour réaliser STAR WARS Episode VII

Avec quelques jours de retard je voulais revenir sur cette information capitale !

JJ Abrams Star Wars

Comme vous le savez tous Disney après avoir acheté Lucasfilm avait annoncé la sortie prochaine des épisodes 7, 8 et 9 de la saga intergalactique STAR WARS créée par George Lucas (voir article). La question était de savoir qui allait réaliser ce premier film prévu pour 2015, la question a trouvé sa réponse en la personne de J.J. Abrams, réalisateur entre autres de Mission Impossible 3, Super 8, ou des deux derniers Star Trek mais encore créateurs de séries comme Alias, Lost ou Fringe.

Star Trek Into Darkness

Et vraiment qui d’autre que J.J. Abrams, après avoir fait revivre la saga Star Trek au cinéma avec brio, pouvait s’attaquer à la renaissance de STAR WARS ? Mission Impossible et Super 8 sont deux excellents films, j’avais beaucoup aimé Star Trek qui était extrêmement bien conçu et qui demandait un peu d’attention pour comprendre toute l’histoire.

Lens Flare

Bref de ce que je connais de ce réalisateur, le choix me semble spécialement bon, hormis le fait que J.J. Abrams soit connu pour son utilisation abusive de Lens Flare, c’est à dire de reflets de lumières qui viennent perturber l’objectif de la caméra.

JJ Abrams Star Wars 2En conclusion je pense que le choix de mettre J.J. Abrams a la réalisation ne laisse présager que du bon pour ce retour de la saga STAR WARS produit par Disney. Maintenant comme toujours reste à attendre de nouvelles annonces, puis une première bande annonce qui viendra poser le ton du film et qui pourra peut être rassurer ceux qui ne sont pas encore tout à fait emballés par ce retour. Pour l’instant nous en sommes encore loin vu que nous ne sommes qu’en phase de pré-production. J’attend cependant ce retour avec impatience !

En bonus, la bande annonce de Titanic Super 3D, une vidéo bien sympa et qui colle parfaitement au sujet !

George Lucas vend Lucasfilm à Disney

Vous n’avez surement pas raté cette information reprise en boucle dans tous les médias. George Lucas créateur visionnaire de la saga STAR WARS a cédé la semaine dernière sa société de production Lucasfilm ainsi que tous les droits de son catalogue de films, notamment ceux de la saga intergalactique, à Disney qui après Pixar et Marvel s’offre une nouvelle poule aux oeufs d’or.

Mais pour s’offrir cette poule aux oeufs d’or, Disney a du débourser pas moins de 4 milliards de dollars. Ce bon vieux George n’a plus à s’inquiéter pour sa retraite, il est vrai qu’il n’en a jamais eu besoin. Aussitôt le contrat signé, Disney en profite pour annoncer le retour de la saga STAR WARS avec la mise en chantier d’une nouvelle trilogie dont le premier épisode sortira courant 2015.

Scandale pour certains, véritable bonheur pour d’autres, moi je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée de relancer cette célèbre saga au cinéma. Que George Lucas ne soit pas aux commandes ou que Disney produise le film ne pose pour moi aucun problème, les meilleurs STAR WARS n’ont pas été réalisés par Lucas et ces derniers temps Disney a montré qu’ils pouvaient faire du très bon au cinéma avec de grandes licences, Avengers ou John Carter en sont la preuve (John Carter n’a pas eu le succès qu’il méritait !). Le seul problème est de savoir maintenant quelle histoire ils vont bien pouvoir nous raconter ! Nous verrons cela bien assez tôt en espérant que le résultat soit quand même très satisfaisant, mais avec l’argent qu’il y aura sur la table, je pense que le résultat sera à la hauteur. Ce qui va être bien dommage c’est de dire un dernier au revoir aux personnages emblématiques tels que Dark Vador ou Yoda.