Archives du mot-clé adaptation

Mon avis sur Man of Steel de Zack Snyder

Il faut avouer que DC Comics ne règne pas quantitativement sur l’industrie cinématographique comme le fait Marvel depuis ces dernières années, pourtant nous avons eu le droit à de vraies pépites telles que la trilogie Dark Knight ou encore Watchmen, des films plus sombres et plus originaux au niveau du traitement de leurs personnages. Quant à Superman, sa dernière apparition remonte à 2006 avec le film de Bryan Singer qui se voulait être un hommage à l’oeuvre de Richard Donner, film qui n’a pas vraiment eu le succès critique et commercial escompté. Un film pas forcément mauvais mais qui ne proposait pas grand chose d’inspiré. Il était donc temps pour la franchise de se relever et de fêter dignement les 75 ans du super héros.

Man of Steel 05

Après le succès de la trilogie Dark Knight il était évident qu’il fallait réserver un nouveau traitement au plus mythique des personnages fictionnels américains, quelque chose de plus sombre et de plus mature. Le reboot s’est donc imposé de lui même, et qui mieux que Christopher Nolan pour réaliser ce film ? C’est le premier choix qui est venu à l’esprit des hauts placés de chez Warner et DC Comics mais déjà sur une adaptation de super héros, il ne pouvait en réaliser une autre. C’est donc avec la casquette de producteur que Nolan s’est mis au travail sur la réécriture du mythe avec l’aide des mêmes scénaristes que pour Batman. Zack Snyder qui avait réalisé Watchmen quelques années plus tôt et qui s’en était admirablement bien sorti avec ces comics difficilement adaptables au cinéma, s’est vu attribuer le rôle de réalisateur pour Man of Steel. Avec une aussi bonne équipe à la tête du projet, on ne pouvait espérer que du très bon surtout après une bande annonce qui nous laissait saliver devant notre écran.

Man of Steel 02

Au final, le résultat n’est pas au niveau de ce que l’on pouvait attendre. Certes, Man of Steel est un divertissement explosif qui vient mettre une gifle à pas mal de films Marvel et qui redore le blason du super héros, là où Singer avait enterré un peu plus le personnage. Mais l’oeuvre est tachées par certains défauts qui auraient pu être évités vu les noms que l’on a pas arrêté de voir lors de la production du film. Il est vrai que l’on retrouve plus de Nolan que de Snyder dans ce Man of Steel, mais ce que Nolan avait réussi avec Batman, ne marche pas forcément avec Superman, le scénario ne développe pas du tout ses personnages secondaires, Lois Lane est sous exploitée tout comme Kevin Costner dans le rôle de Jonathan Kent. Certaines banalités viennent amoindrir l’impact du récit et certaines scènes qui auraient pues apporter quelque chose de fort en terme d’émotion sont mal amenées. Je n’ai pas reconnu la réalisation de Zack Snyder dans les scènes d’action, le rythme trop rapide choisi par le réalisateur m’empêche de lire véritablement les combats et de rentrer dedans, il manque les fameux ralentis de Zack qui auraient donnés plus de facilité à la compréhension de ce qui se passe et plus de sensations a chaque coup de poing dans les bagarres. Pour ce qui est du déroulement de l’histoire, le rythme là encore me laisse perplexe, j’approuve l’utilisation des flash-back pour raconter la jeunesse du personnage, c’est quelque chose qui casse les habitudes mais je m’attendais à quelque chose d’autre qui aurait donné plus d’importance à l’initiation du super héros. Les musiques de Hans Zimmer sont toujours aussi bonnes mais il manque un thème principal plus punchy qui aurait accompagné les images, il est vrai aussi que la musique n’est pas toujours bien utilisée.

Man of Steel

Cependant, comme je le disais plus haut Man of Steel donne une gifle aux autres productions grâce à d’évidentes qualités. Premièrement, le mythe a été parfaitement recréé notamment grâce à ce merveilleux premier quart d’heure qui nous dévoile une planète Krypton pleine de vie et visuellement impressionnante avec déjà des séquences de batailles spectaculaires. Ensuite le développement de Clark avec ces flashback casse avec les habitudes et nous propose de découvrir un personnage très loin de ce que nous connaissions auparavant, le costume a été redessiné dans une version moins flashy et plus contemporaine pour satisfaire les réfractaires à la culotte rouge. Le méchant Zod interprété par Michael Shannon est parfait, l’ensemble du casting l’est également même si leurs personnages sont peu développés. Henry Cavill interprête un Superman des temps modernes extrêmement convaincant. Mais ce qui impressionne c’est sans nul doute l’aspect visuel du début à la fin et le débordement d’action. Comment être impressionné après des films comme Avatar ou Transformers ? On sait ce qu’il est possible de faire de nos jours et la destruction d’immeuble est devenue monnaie courante dans les blockbusters actuels, il est loin le temps où Independence Day nous scotchait à notre siège avec toutes ses explosions. Pourtant Man of Steel fait office de vrai Dragon Ball Z en live, avec des combats de titans mémorables comme on en a jamais vu au cinéma, sur terre, en l’air, ou dans l’espace avec destruction de satellite. On en prend pour son argent jusqu’à se dire comment faire aussi spectaculaire dans un prochain film ? C’est justement l’un de ses autres problèmes, la première mission de Superman est de sauver le monde de sa plus grande menace, il aurait fallu calmer le jeu et présenter le personnage comme l’avait fait Nolan dans Batman Begins pour nous proposer quelque chose de mémorable dans sa suite à l’instar de The Dark Knight.

Man of Steel 03

En conclusion Man of Steel était attendu comme un excellent film de super héros, il n’en est qu’un très bon, dommage que l’utilisation des flash-back qui pourtant raconte la jeunesse du personnage vienne alourdir le récit et semble allonger le film. On retiendra un développement des personnages fainéant mais un univers visuel incroyable et de l’action époustouflante qui montre toute l’étendue de ce super héros qu’est Superman. La suite est déjà prévue, Man of Steel faisant office d’ouverture à un univers plus grand regroupant les meilleurs personnages DC Comics, les plus attentifs retrouveront Wayne Enterprises dans le film. La Ligue des Justiciers se met en place et arrivera sans aucun doute dans les années à venir.

Note Man Of Steel

  • Réalisation : Zack Snyder
  • Scénario : David S. Goyer, d’après une histoire de David S. Goyer et Christopher Nolan, d’après sur les personnages créés par Jerry Siegel et Joe Shuster
  • Acteurs : Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Kevin Costner, Diane Lane, Russell Crowe, Antje Traue, Ayelet Zurer, Laurence Fishburne, Christopher Meloni
  • Musique : Hans Zimmer
  • Budget : 235 000 000 de dollars
  • Format : couleur — 35 mm, 2,35:1 CinemaScope, 3D
  • Durée : 143 minutes

On se replonge dans une grande aventure ! La Communauté de L’Anneau en Blu-ray

Après avoir vu Le Hobbit au cinéma (dont vous pouvez retrouver mon avis à cette page), il me tardait de revoir la trilogie du Seigneur des Anneaux, en Blu-ray et en version longue. Dans mes souvenirs La Communauté de L’Anneau me paraissait bien moins soigné que Le Hobbit en terme de réalisation ou d’ambiance visuelle, il faut dire que la vieille bande annonce n’aidait pas à se remémorer de bons souvenirs, mais il n’en est rien. Pourtant le premier volet de la saga, La Communauté de l’Anneau reste un petit bijou de film et le Blu-ray aide grandement à apprécier tout son aspect visuel. Image que j’ai trouvé très agréable en comparaison à l’horreur que j’avais vu de la première édition du film en HD.

D’ailleurs pour une qualité d’image et de son optimale, les 3 films de ce coffret trilogie sont séparés chacun sur deux disques. Je ne suis pas fan de ce procédé qui nous coupe du film, surtout avec un format haute définition qui peut se permettre de tout intégrer sur la même galette. Mais ici pour Le Seigneur des Anneaux et ses scènes à rallonge, cela permet de faire une pause bien méritée, la coupure étant bien choisie elle nous permet de mettre la suite de film un peu plus tard comme s’il s’agissait de deux épisodes séparés.

Cependant, après avoir revu le film entier qui dure tout de même 3h40 (et ce n’est pas le plus long), je suis ressorti du visionnage aussi émerveillé que lorsque je suis allé voir le nouveau film de Peter Jackson au cinéma. A tel point que j’étais prêt à enchaîner avec Les Deux Tours, mais un peu de patience pardi ! Je redécouvre cette trilogie qui ne m’avait pas tant marqué auparavant et qui maintenant vient gravir les échelons de mon top films. Le réalisateur sait de quoi il parle et avait inclus depuis longtemps dans La Communauté de L’Anneau de nombreux clins d’oeil au Hobbit de Tolkien qui désormais font office de clins d’oeil à son nouveau film. Et c’est vraiment un plaisir de découvrir cela après avoir vu le premier volet de cette prélogie, l’ensemble est extrêmement cohérent et ne laisse présager que du bon pour les deux derniers films à sortir. En conclusion je dirai que STAR WARS et ses 6 films avait marqué de nombreuses générations par ses personnages, son esthétique et la richesse de son univers. Le Seigneur des Anneaux est pour moi le digne successeur de cette grande saga et qui ne peut que marquer les esprits tant par la qualité de ses adaptations que par la réalisation de Peter Jackson extrêmement juste, mais également par son côté artistique impressionnant.

Je ne pensais pas devenir fan de cette saga, c’est maintenant le cas, par ailleurs cela m’a même poussé à lire Le Hobbit et il faut savoir que ce n’est pas souvent que je lis des romans ! Maintenant allons regarder Les Deux Tours !

Bande annonce américaine du coffret trilogie version longue en Blu-ray