Archives du mot-clé 3D

[Vieil Arrivage] Ninja Turtles en Blu-ray Steelbook

Un steelbook assez sympa mais qui ne plaira peut être pas à tout le monde. Pas de DTS-HD pour le français comme d’habitude chez Paramount. J’aime cependant quand cet éditeur propose un boitier métal pour ses nouvelles sorties vidéo, surtout que le disque 3D est inclus. Lire la suite [Vieil Arrivage] Ninja Turtles en Blu-ray Steelbook

[Arrivage] X-Men Days of Future Past en Steelbook

Maintenant que Warner sait faire des éditions vidéo convenables pour le marché français, c’est chez Fox-Pathé-Europa que ça ne va plus du tout. Après l’annonce de l’arrivée prochaine des futurepack comme nouveaux boîtiers en métal chez Fox, voici venir ce qui semblerait être le dernier steelbook de l’éditeur : X-Men Days of Future Past. Lire la suite [Arrivage] X-Men Days of Future Past en Steelbook

[Arrivage] Captain America : Le Soldat de l’Hiver en Steelbook

Avec un peu de retard par rapport à la France, voilà que débarque le steelbook de Captain America : Le Soldat de l’Hiver en exclusivité Best Buy, directement importé du Canada. Sa particularité ? Etre le seul à disposer d’un titre sur la face avant et sur la tranche du boitier contrairement au reste du monde. Le problème ? Ne proposer qu’une version française doublée au Québec. Lire la suite [Arrivage] Captain America : Le Soldat de l’Hiver en Steelbook

[Arrivage] Godzilla de Gareth Edwards en Steelbook

Ça y est ! Après tout ce temps, Warner France a enfin réussi à sortir une vrai édition Ultimate comme ils savent si bien l’appeler. Je veux dire par là, une édition qui arrive à satisfaire le cinéphile et le collectionneur que je suis. Lire la suite [Arrivage] Godzilla de Gareth Edwards en Steelbook

Mon avis sur Les Gardiens de la Galaxie

Les Gardiens de la Galaxie, je vous avouerai que je ne savais absolument pas de quoi il s’agissait avant que je n’entende parler du projet cinématographique. De même du réalisateur James Gunn que je ne connaissais pas et dont je n’avais vu aucun film. Le projet me semblait donc très flou mais prenait de plus en plus d’importance au fil des mois chez les fans du comic book comme chez les adeptes du metteur en scène. Quant à moi, passionné de films de super-héros mais surtout de l’univers cinématographique développé par les studios Marvel ces dernières années, j’étais de plus en plus curieux de découvrir cette nouvelle adaptation. Lire la suite Mon avis sur Les Gardiens de la Galaxie

[Arrivage] Le Hobbit : Les deux premiers volets en steelbook !

Le Hobbit : Un Voyage Inattendu (Import UK)

Acheté sur Zavvi.com pour une douzaine d’euros, cette édition ne propose pas de version 3D mais dispose de français pour la piste son comme pour les sous titres. Est également proposé le disque de contenu supplémentaire.

Le Hobbit : La Désolation de Smaug (Import UK)

Disponible sur Amazon.co.uk pour un prix relativement attrayant, moins cher que l’édition simple de chez nous, ce steelbook offre les Blu-ray 2D, 3D et disque bonus. Malheureusement pas de français disponible pour la version 3D, ce qui n’est pas si embêtant que cela.

Mon avis sur The Amazing Spider-Man 2 de Marc Webb

Lorsque le premier Spider-Man réalisé par Sam Raimi est sorti en 2002, j’ai tout de suite été séduit par le travail qu’avait fait le réalisateur. Je suis devenu un fan inconditionnel de la licence à attendre avec impatience la sortie des prochains films. Lorsque la décision de reprendre à zéro la saga a été annoncée, c’était une déception pour moi, mais après avoir vu The Amazing Spider-Man, je me suis rendu compte que même s’il ne surpassait pas ce qu’avait fait Sam Raimi, ce n’était peut être pas une mauvaise idée malgré ses quelques défauts. Les personnages principaux étaient bien joués, l’histoire était plus étoffée, le costume avait subit quelques modifications pour entrer dans l’ère du temps. C’est avec une certaine curiosité que je suis allé voir ce que nous avait préparé Marc Webb pour cette suite des aventures du tisseur sur grand écran, et malheureusement, il faut bien avouer qu’il n’y a pas grand-chose à sauver dans ce film…

The Amazing Spider-Man 2 (01)

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Sam Raimi avait réalisé un film avec passion pour le personnage culte de la bande dessinée américaine, Marc Webb nous a simplement balancé un produit calibré pour les moins de 12 ans. On tient le Batman & Robin à gros budget de 2014 !

The Amazing Spider-Man 2 (02)

On pensait que la bande annonce nous avait montré l’intégralité du film ? C’est pire que cela, elle nous en a montré plus ! On nous promettait que trois grands ennemis allaient s’allier contre Spider-Man, il n’y en a bien qu’un seul, les deux autres ne font que de la figuration ! Ca n’aurait pas été un problème si Electro avait été bien développé, mais ce n’est pas le cas, Jamie Foxx interprète sans doute ici son plus mauvais rôle. Max Dillon est un nerd accumulant tous les pires clichés : grosses lunettes, dents écartées, cheveux dégueulasses, sans liens avec le monde extérieur et qui se parle à lui-même. Lorsqu’il devient Electro, ce n’est guère mieux, pas de réelle motivation, des pouvoirs incompréhensibles venus de nulle part, des scènes complètement stupides et un combat final moins impressionnant que la première confrontation avec Spider-Man. En clair le méchant du film est raté.

The Amazing Spider-Man 2 (03)

L’histoire maintenant, alors que le premier film nous promettait de nous raconter l’histoire jamais révélée de Peter Parker et ne nous révélait rien. Celui-ci s’autorise enfin à nous dévoiler quelques éléments de l’intrigue principale, mais encore une fois, à cause du développement d’une multitude d’intrigues simultanément, les révélations tombent à plat et on se fiche complètement au final de ce que l’on vient de découvrir, cela n’a aucun impact sur le spectateur. Tout comme l’amitié entre Harry Osborn et Peter qui arrive comme un cheveu sur la soupe et qui se soldera par la transformation bâclée de Harry en Bouffon Vert. Ce n’était pas assez d’avoir flingué Electro, fallait aussi faire n’importe quoi avec le Bouffon Vert.

The Amazing Spider-Man 2 (04)

Le film est une succession de scènes débilisantes à destination du plus jeune public, les dialogues sont lourdingues, les rares moments d’émotion sont très vite balayés, et même si visuellement le film essaie d’en mettre plein la vue, l’abus d’image de synthèse se voit à chaque plan et donne quelque chose de plutôt dégueulasse, le bullet-time c’était bien dans Matrix y’a 15 ans, là c’est vraiment très mal utilisé. Pareil pour le costume qui avait été redessiné et qui s’appliquait bien à l’univers réaliste auquel on voulait nous faire croire, on nous présente dans ce film une pale copie des films de Sam Raimi.

The Amazing Spider-Man 2 (05)

Au final, je ne dirai pas que ce film est à éviter comme la peste, c’est tout à fait regardable, mais on est vraiment très loin de la trilogie originelle ! Rien n’implique le spectateur, sans aucun doute que les enfants adoreront ce film. Mais pour un fan de super-héros qui a connu ce qui a été fait avant que ce soit pour Spider-Man ou les autres personnages de l’univers Marvel, le résultat est extrêmement décevant. Le commercial a primé sur la passion, et Sony n’a plus que pour seul désir de continuer à surfer sur sa franchise phare en développant un univers étendu à la manière d’Avengers, au risque d’épuiser toute ressource. Mais attention ! Ce qui a été fait intelligemment par Marvel Studios pour Avengers n’est peut être pas à la portée de tous, surtout lorsque l’on voit comment sont traités les villains dans ce The Amazing Spider-Man 2

Note 1.5/5

Mon avis sur Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson

J’avais beaucoup apprécié Un Voyage Inattendu en sortant de salle l’année dernière, pressé de continuer l’aventure je m’étais procuré le roman Le Hobbit de J.R.R. Tolkien pour découvrir la suite de l’histoire sans attendre une année de plus. C’est grâce à ce film qu’a explosé mon engouement pour la saga du Seigneur des Anneaux dont j’ai revu les films dernièrement. Il fallait absolument que j’aille voir sans plus tarder La Désolation de Smaug de Peter Jackson.

Le Hobbit 2 01

Alors que Un Voyage Inattendu prenait son temps pour installer les personnages et l’intrigue et reprenait la trame générale du Seigneur des Anneaux, ici, le nouveau film de Peter Jackson nous balance immédiatement sur la route de cette un peu moins joyeuse compagnie de nains, fidèle au roman, les scènes se succèdent mais il m’a été assez difficile de me plonger dedans et retrouver ce que j’aimais des précédents films au premier visionnage, comme si j’avais face à moi quelque chose de tout autre. Cependant la réalisation est toujours exemplaire, les scènes d’action et les combats sont toujours époustouflants même si l’on regrettera une musique bien moins présente que dans les précédents opus. Nous découvrons de nouveaux personnages tels que Tauriel jouée par Evangeline Lilly très présente dans le film ou encore Beorn, qui lui, est malheureusement très vite expédié. Mais nous retrouvons également Legolas qui s’était perdu depuis Le Retour du Roi et qui campe un elfe bien plus distant et bad-ass que dans la première trilogie, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Le Hobbit 2 02

On retiendra une dernière partie où tout se bouscule, où les liens avec la trilogie du Seigneur des Anneaux commencent à prendre forme, où Gandalf fait enfin plus qu’allumer des bougies avec son bâton, et où Smaug fait une apparition fracassante pour un combat épique de quasiment 30 minutes au sein de la montagne solitaire. Malheureusement, et c’est bien comme je l’attendais, cette deuxième partie s’achève au moment où l’on en veut encore plus. Et c’est bien normal puisqu’il ne reste véritablement plus grand chose à raconter à Peter Jackson, mais j’imagine qu’il saura nous préparer une bataille des 5 armées dévastatrice suivie d’une fin à rallonge reliant les deux trilogies comme seul ce réalisateur sait nous proposer.

Le Hobbit 2 03

Dernier point, Peter Jackson semble avoir entendu les réactions des spectateurs quant à la 3D HFR et nous livre quelque chose de plus élaboré et de moins tape à l’œil, les images sont fluides et très réalistes sans que la camera ne s’affole. Le tout parait bien plus digeste que pour le premier film mais malheureusement donne un rendu télé filmique peu appréciable, on se croirait devant un téléfilm allemand sur M6 l’après midi, c’est très dommage car cela nui à l’immersion. Dans tous les cas si vous êtes fan de la saga, vous trouverez tout de même votre bonheur et l’attente de la sortie du dernier film ne sera que longue, très loooongue mon précieux !

Note 4/5

Mon avis express sur Amazonia de Thierry Ragobert

Amazonia

L’idée de découvrir l’Amazonie en 3D laissait rêveur, de plus le petit capucin en tête d’affiche était tellement mignon qu’il était difficile de résister. Ce documentaire sous forme de film nous raconte l’histoire d’un jeune singe capucin né en captivité qui se retrouve seul au cœur de la forêt amazonienne, c’est donc grâce à son voyage que nous découvrirons en grande partie la faune de cette région du globe. Le soucis est qu’ici, ni dialogue, ni narrateur, on assiste à une longue succession de plans parfois bien rendus en 3D et d’autres fois où la 3D est imperceptible. Ce film d’une heure et demie semble durer plus de deux heures et l’ennui s’installe. Le petit singe est l’atout du film, tellement mignon qu’il vous fera parfois rire. Le film n’est pas indigeste, cela reste beau à regarder mais la présence d’un narrateur aurait vraiment aidé à ne pas s’ennuyer. A voir une fois…

Note 2.5/5