Mon avis sur Gravity de Alfonso Cuarón

Gravity est un film OVNI, qui est arrivé d’un coup et qui n’a cessé de faire parler de lui durant ces derniers mois. Il ne m’avait pas réellement interpellé, c’est seulement lorsque les premières critiques sont arrivées sur la toile le désignant unanimement comme une très grande oeuvre que je me suis intéressé à la bande annonce. En effet, pour beaucoup, Gravity marque un nouveau tournant dans le cinéma à l’instar d’Avatar, qu’en est-il au bout des 1h30 de projection ?

Je ne sais pas par où commencer, je n’ai même pas envie de vous raconter quelques lignes de l’histoire pourtant très simple, puisque que c’est en allant au cinéma (presque) vierge de toute information que j’ai trouvé mon plaisir à découvrir le film. Sachez juste qu’après un grave incident dans l’espace, les membres restants de la mission spatiale destinée à réparer un télescope devront trouver le courage et la force de retourner sur Terre. Sandra Bullock et George Clooney qui sont les personnages principaux du film jouent leur rôle parfaitement bien, j’ai redécouvert Sandra Bullock que j’ai connu dans Speed, sérieusement, je ne me rappelle pas l’avoir vu dans un autre film depuis toutes ces années !

La première qualité de Gravity est que l’on passe par tellement d’émotions que l’on ne ressort pas de la salle sans garder en mémoire toutes les scènes du film, tantôt la larme à l’œil dans les moments émouvant, tantôt les mains agrippées au fauteuil lors des moments de tension, ou alors les yeux émerveillés lors des scènes plus calmes et nous dévoilant l’espace comme on l’avait encore jamais vu au cinéma. Je ne me suis tout simplement pas ennuyé pendant toute la séance et c’est avec plaisir que je pourrai revoir ce film encore, encore et encore…

La seconde est évidemment son aspect visuel maîtrisé, tout parait réel, on se croit véritablement à des centaines de kilomètres de la Terre en compagnie des astronautes. La 3D relief est tout bonnement indispensable pour ce film, elle renforce durant la quasi totalité du film l’immersion du spectateur, avec des bons effets de jaillissement qui pourront en surprendre plus d’un. C’est ici que le film marque un tournant dans le cinéma, puisque Alfonso Cuarón, le réalisateur du 3ème Harry Potter ou du Fils de l’Homme, a du trouver de nouvelles méthodes pour travailler puisque le film est composé presque entièrement d’images générées par ordinateur, parfois les acteurs étaient suspendus à des filins dans un cube très réduit, d’autres fois seuls leurs visages étaient filmés pour ensuite pouvoir les intégrer sur des acteurs virtuels. C’est en cela que Gravity dépasse ce qui avait été fait jusqu’à présent dans le cinéma moderne.

Je finirai simplement sur l’ambiance générale qui vous prend aux tripes, on a souvent vu lors de la promotion ou dans les critiques, « Gravity un film dont vous ne vous remettrez pas ! » Je trouvais cette phrase un peu folle et surréaliste et pourtant en y repensant, il est vrai que d’une façon ou d’une autre Gravity vous marquera à jamais, que ce soit pour l’atmosphère sonore très pesante, son scénario et ses rebondissements ou pour l’émerveillement visuel qui découle de chaque plan. Je n’ai absolument rien à reprocher à ce film c’est pour cela que je lui accorde la note maximale, je vous conseille très sérieusement d’aller découvrir ce film sur grand écran et en 3D, dans d’autres conditions je suis sur que vous louperez les qualités évidentes de l’oeuvre et la force de sa mise en scène. Tout simplement génial, le meilleur film sur l’espace qu’il m’ait été donné de voir !

Note Gravity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s