Mes premières heures sur HALO 4

Le voilà avec un jour d’avance, la FNAC a bien fait son boulot, dans la foulée j’ai reçu mes codes pour mon armure de pré-commande et mon mois de live gratuit. Je n’ai joué pour le moment qu’au mode Infinity (multijoueur), je me garde le plaisir de la campagne solo pour plus tard et je ne manquerai pas de faire une mise à jour de l’article pour parler de mon expérience.

L’édition collector est très sobre, elle est composée tout d’abord :

– d’une pochette en carton contenant les deux disques du jeu dans un steelbook blanc
– d’un set de contenu numérique : édition spéciale de la série Forward Unto Dawn, accès au season pass (total de 9 cartes multijoueurs), contenu additionnel pour son personnage dans le jeu, armure et accessoire pour son avatar Xbox Live, 14 jours d’essai au Xbox Live Gold
– d’un set de contenu physique : un livret de rapports et d’informations sur le croiseur de combat UNSC Infinity, une carte détaillée de l’armure Spartan-IV, une lettre secrète scellée (et que je n’ouvrirai sans doute jamais ^^)

Sur ce point HALO Reach avait fait beaucoup mieux mais le grand plus de cette édition est l’accès aux trois packs de cartes à venir dans les mois qui suivront et qui seront bien évidemment gratuits pour ceux ayant acheté l’édition collector.

Au revoir HALO Reach, bonjour HALO 4 ! Après l’installation obligatoire du second disque pour le multijoueur je me suis empressé de lancer le jeu. Tout comme son emballage, le soft et ses menus sont d’une grande sobriété mais le résultat est vraiment très joli. Niveau options, rien ne change par rapport aux anciens HALO, on peut accéder à l’état de son réseau, changer la configuration de la manette ou encore modifier son personnage.

S’offre à nous le mode campagne ou Infinity, en choisissant le mode Infinity on accède à l’ensemble du mode multijoueur, que ce soit matchs en ligne ou local ainsi que le mode Spartan OPS (campagne scénarisée en solo ou coopération qui s’apparente aux anciens modes baptême du feu). Je n’ai testé que le mode Jeux de guerre comprenant de l’assassin en équipe. Il n’y a tout de suite rien à dire sur la stabilité du jeu et la facilité à trouver des parties, on peut même rejoindre des parties en cours de route, ce qui empêche de finir des parties à 1 contre 4 comme il arrive bien souvent. Par rapport au contenu, il y a de nombreuses variantes de parties mais qui ont subis quelques modifications, le nombre de mort à atteindre a été remplacé par un nombre de points à atteindre, assez déroutant au premier abord. Niveau cartes, elles sont peu nombreuses et on en fait vite le tour, il me semble qu’HALO Reach avait fait mieux de ce côté là mais je me trompe peut être d’où l’importance du season pass.

Parlons un peu du jeu en lui même, il a subit quelques modifications qui me faisait un peu peur lorsque j’en ai eu connaissance (amélioration des capacités du personnage suivant l’expérience, caméra indiquant comment vous avez été tué, tir allié désactivé, pas de mode classement) mais qui s’avèrent être des nouveautés qui ne diminuent en rien le plaisir de jeu. Les améliorations des capacités et des paquetages de départ (choix complet de l’arme principale et secondaire, du type de grenade, du power up et des capacités spéciales) peuvent aider c’est indéniable mais il n’y aura jamais un fossé entre nouveau joueur et joueur confirmé, un bon nouveau joueur niveau 1 pourra toujours déglinguer un joueur niveau 50. Lorsque vous mourez, vous avez la possibilité de voir comment vous êtes mort en suivant la vue de votre assassin, cette option n’est pas réellement utile dans un HALO mais a le mérite de vous montrer ce que vous avez mal fait, un petit plus stratégique mais qui peut être passé avec une réapparition instantanée ou alors un nouveau choix de paquetage. Pour résumer vous avez donc le choix de regarder comment vous êtes mort, de changer d’équipement ou de réapparaître tout de suite après votre mort (et ça c’est vraiment un plaisir de ne plus avoir à attendre la fin d’un compte à rebours). Je crois également que l’on dispose de moins de vie, que l’on meurt plus rapidement, mais cette réapparition instantanée donne vraiment au jeu un côté intense et bourrin et n’empêche en rien de réaliser de bon petits carnages. Pour revenir au choix des paquetages, c’est vraiment un plus stratégique, on prépare en amont ses packs d’habilités et ses armes pour pouvoir faire face à toutes les situations en cours de jeu mais il va falloir beaucoup jouer pour tout débloquer !

Je n’ai pas encore parlé des graphismes mais de ce que j’ai vu le jeu est vraiment de toute beauté, que ce soit au niveau du jeu en lui même ou de l’habillage de l’interface, des menus ou de l’ATH. Le plus gros à voir sera sans doute dans la campagne solo. Pour conclure ce HALO 4 est différent de son prédécesseur, mais à tout ceux qui avaient peur de voir notre série de FPS préférée se transformer en Call of Duty, n’ayez crainte, ce jeu reste bien un très bon HALO vraiment fun et plaisant à jouer et c’est de ce pas que je vais retrouver ma manette pour de longues heures de jeu. Ciao !

Une réflexion sur “ Mes premières heures sur HALO 4 ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s