THE DARK KNIGHT RISES – Encore une grosse semaine à attendre !

Je ne vous le cacherai pas, en ce moment je suis obnubilé [déf: Privé de discernement, de lucidité, d’une manière obsédante.] par Batman ! Je compte les heures qui me séparent de LA sortie cinématographique de ce mois de juillet. The Dark Knight Rises, le dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan sort le 25 juillet prochain et s’annonce comme l’épilogue spectaculaire de la saga du Chevalier Noir. J’en ai déjà parlé dans un précédent article, mais avec son casting extraordinaire, son ambiance très sombre et très éloignée des films de super héros d’aujourd’hui et sa mise en scène de polar noir, cette saga est devenue en quelques années un monument du genre au cinéma. Battant tous les records avec The Dark Knight, ce dernier volet pourrait bien mettre une branlée au score au Box Office de The Avengers tant l’attente est immense autour de ce dernier film.

Attention à ceux qui n’auraient pas encore vu les deux premiers films ! Spoilers Inside !

Cela fait huit ans que Batman a disparu dans la nuit, passant, à cet instant précis, d’un héros à un fugitif. Assumant la responsabilité de la mort du procureur Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié, car lui et le commissaire Gordon espéraient qu’ils le faisaient pour le bien de tous. Pendant un moment, le mensonge a fonctionné, et la criminalité à Gotham City a été écrasée par la loi Dent contre le crime organisé. tout va changer avec l’arrivée d’une cambrioleuse agile et féline dont le but est encore mystérieux. Mais l’émergence de Bane reste bien plus dangereuse. Ce terroriste masqué aux projet impitoyables pour Gotham va faire sortir Bruce de son exil. Mais même s’il porte à nouveau la cape et le masque, Batman pourrait bien ne pas être au niveau de Bane. L’histoire se déroule donc bien après les évènements de The Dark Knight, ce que j’attend impatiemment c’est de retrouver ces personnages que nous avions laissé il y a déjà 4 ans et notamment Batman et James Gordon qui ont un lien vraiment très intéressant dans ces films. En regardant hier le deuxième épisode, j’ai été pris de frissons avec cette fin épique, où Batman qui veux que le crime ne s’abatte plus sur Gotham décide de prendre sur lui les meurtres de Harvey Dent et de devenir un fugitif, l’ennemi public numéro 1.

Bruce comprend que pour arriver à ce pourquoi Batman existe, il doit faire d’énormes sacrifices et être vu comme un hors la loi plutôt qu’un justicier (Ne plus avoir les principes qui font de lui un être peu redouté par les grands criminels de Gotham). Alors que Batman s’enfuit, poursuivi par la police, et soutenu par une composition à couper le souffler de Hans Zimmer, Gordon se lance dans un monologue qui vient appuyer encore plus la scène et nous scotcher à notre siège. « Parce qu’il est le héros que Gotham mérite, mais pas celui qu’il faut à ses citoyens. Alors on va le traquer car il est capable de l’endurer. Parce que ce n’est pas un héros. C’est un ange gardien silencieux. Un protecteur vigilant. Un chevalier noir ! » ET le générique prend place. Je me souviens avoir applaudi lorsque les lumières se sont allumées tellement le truc était puissant. Encore aujourd’hui cette fin me fait frissonner, c’est tellement bon des films de ce genre !

Et je n’ai parlé que de la relation entre Batman et Gordon ! Ces deux là peuvent compter l’un sur l’autre, Batman sait à quel point cet homme de loi est droit, alors que Gordon qui a laché ses chiens et doit maintenant le traquer, sait à quel point Batman est une personne sur qui on peut compter et que Gotham lui doit beaucoup. Mais on peut aussi dire beaucoup de choses sur les liens qui unissent Bruce et Alfred.

L’attente est aussi immense à cause de Bane qui est ici LE villain de 2012. Malgré que le personnage soit aussi charismatique qu’une tranche d’emmental, et que les tristes souvenirs du film Batman & Robin soient toujours présents, Christopher Nolan en a fait, un personnage en béton armé, épais tant physiquement que dans sa psychologie : une brute qui va se révéler être l’adversaire ultime du Caped Crusader mais aussi un redoutable stratège avec un plan bien précis et bien organisé. Tom Hardy est ici saisissant rien qu’à la vue des bandes annonces et divers spots TV. Sans faire oublier la performance de Heath Ledger, Hardy va peut être ici imposer Bane comme le méchant inoubliable de la saga Batman.

Le reste du casting fait également rêver, je suis impatient de retrouver Anne Hathaway en Catwoman, choix qui semblait peut être inapproprié lors de l’annonce officielle, mais qui devient de plus en plus évident à l’approche de la sortie du film. Je tombe encore plus amoureux de cette actrice à chacune de ses apparitions. Que dire de Joseph Gordon Levitt qui a ici le rôle secret de The Dark Knight Rises, tout laisse à croire que ce flic ne sera pas un opposant à Batman, et peut être bien sa relève !!! Il y a également beaucoup de surprises sur lesquelles on peux compter, comme des apparitions des personnages des autres films et de nouveaux personnages pas encore dévoilés.

Mais par dessus tout, ce qu’il me plait dans cette saga c’est son ambiance, son style, la noirceur de l’univers. Il suffit juste de plonger ses yeux dans le regard de Batman pour comprendre ce qu’il ressent et ne faire qu’un avec lui. Bruce Wayne n’est que son masque, Batman est son vrai lui, l’individu qui était là depuis le meurtre de ses parents et qui n’a surgit qu’au retour de Wayne à Gotham. Dans The Dark Knight Rises c’est Batman qui va devoir encore plus se sacrifier et peut être également devoir donner le sacrifice ultime. Comme le dit Selina : « You don’t owe these people anymore. You’ve given them everything.” et Batman répond « Not everything. Not yet. » Sérieusement et en restant poli, ça me trou le cul d’entendre ça. C’est ce genre de phrases chocs bien distillées dans la promotion qui rendent le film encore plus épique et l’attente encore plus importante et difficile. Quant à la musique assurée par l’excellent Hans Zimmer, je suis déjà conquit, il suffit juste d’écouter le morceau « Imagine The Fire » pour avoir les poils dressés sur tout le corps. Oui je suis fan, et jusqu’au bout. Je me suis rappelé il y a peu de temps qu’avant d’être fan de Spider-Man je suis un fan inconditionnel du chevalier noir. Ce n’est pas avec Spider-Man que j’ai grandi mais avec Batman, grâce aux films de Tim Burton et à la série animée qui était également époustouflante et qui surpasse de loin toutes les productions animées occidentales d’aujourd’hui ! J’ai grandi en me prenant pour Batman, déguisé comme lui, à acheter tous les produits dérivés. Spider-Man n’a été que la relève obligée en 2002 alors que la franchise Batman battait de l’aile et était sur le point de mourir notamment avec les films de Schumacher. C’est au final pour cela que j’attend ce Dark Knight Rises, parce que je suis fan ! Le film durera 2h45, alors accrochez vous bien parce qu’on est pas près de revoir un film comme ça de si tôt ! Moi je suis déjà ready, 2h45 ca n’me fait pas peur même s’il fallait tenir sur une main tout le long de la séance ! N’hésitez pas à revenir sur le blog durant la semaine, y’a de grandes chances que je comble l’attente en écrivant ! Bonne nuit !

TV Spot Catwoman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s