Bandeau Playmate du Mois

Rétrospective : La Playmate du Mois – 1/7

Tout le monde connait Playboy ! Cette marque devenue aussi populaire que Coca-Cola  aux quatre coins du monde ! Au départ, ce n’était qu’un magazine américain lancé en 1953 par le charismatique Hugh Hefner et ses associés, et financé en partie par un prêt de la mère de Hefner de 1000$. Le magazine a évolué au fur et à mesure des années. En plus de la revue phare aux Etats-Unis, des versions spécifiques de Playboy sont apparues dans le monde entier. Le magazine est très connu pour ses filles très peu couvertes que l’on appelle communément Playmates, bien que c’est ce qui nous intéresse ici dans cette rétrospective des Playmates du Mois, la revue propose également des histoires courtes de fiction ou des entrevues avec des personnalités du monde politique ou culturel. Il est temps maintenant de débuter cette série d’article en 7 parties qui retracera le culte de la femme nue sur plus de 60 ans et qui vous permettra de découvrir comment la femme a été représentée au fur et à mesure des époques par le magazine. On commence tout de suite avec 1953 et sa toute première Playmate : Marilyn Monroe !

1953

1953_12_Marilyn_Monroe_Playboy_Centerfold

1954

1955

1956

1957

1958

1959

A suivre la semaine prochaine :

Partie II – Les années 60′

5 réflexions sur “ Rétrospective : La Playmate du Mois – 1/7 ”

  1. Superbe article ! Et surtout quelle révolution avec ce magazine à une époque où le tabou fricotait avec l’envie de découvrir ! Joli choix des photos (et je suis une femme, comme quoi même les femmes peuvent apprécier !!)

    1. Cela a valu quelques critiques à son fondateur, comme quoi les photos étaient dégradantes et qu’il traitait les femmes comme des animaux. Il a même été arrêté à une époque. Il est sur que ça a bousculé les mœurs lors de sa sortie. Les photos vont bien évidemment évoluer au fil des décennies, principalement dans la nudité qui sera de plus en plus montrée. Certaines photos pourront paraître de prime abord un brin provocante, mais au final le corps est ce qu’il est, et le style Playboy a quelque chose d’unique, ce n’est pas le premier inconnu qui peut réaliser ce genre de photos, il y a tout un travail derrière au niveau du cadre et de la lumière. Il sera intéressant de confronter les points de vue lorsque je publierai les autres articles. Bonne journée à toi !
      ,

      1. Avec plaisir. Personnellement, je comprends très bien que Heffner ait été décrié. Il s’attaquait quand même à un genre à l’époque qui était un genre très tabou au milieu d’une période où la femme cherchait son identité et sa place réelle dans la société. Mais mon avis réel est que cet homme a réalisé de très belles choses et comme tu le dis avec des jeux de lumière et d’ombre qui ont magnifié certaines femmes qui peuvent lui être reconnaissantes justement du passage de l’ombre à la lumière (sans jeu de mots ;) )
        Donc à très bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s